Supertec

Supertec était une société, fondée en 1999 par Flavio Briatore, chargée de commercialiser
les moteurs de Formule 1 ex-Renault. Le constructeur français se retire officiellement de la
discipline reine à l’issue de la saison 1997 mais la société Mecachrome, qui fabrique les
blocs Renault de F1 poursuit son activité. Si Mécachrome continue de fabriquer les moteurs
et les commercialise sous son propre nom en 1998, c’est Supertec qui les distribue auprès
des écuries clientes à partir de 1999.
Le Supertec est ainsi fourni aux écuries Williams et BAR en 1999 et à Arrows en 2000.
D’autre part, le moteur ex-Renault est aussi fourni de 1998 à 2000 à l’écurie Benetton, qui
le badgera → Playlife du nom d’un de ses sponsors.
Le Supertec a pris le départ de 33 GP et a permis d’inscrire un total de 42 points. Son
meilleur résultat est une 2e place au GP d’Italie 1999 (Ralf Schumacher sur Williams FW21)
et les meilleures qualifications ont été deux 4e sur la grille, obtenues par Ralf Schumacher
au GP d’Europe 1999 et Alessandro Zanardi au GP d’Italie, toujours en 1999.

Supertec FB01 (ex-Renault RS9)(1999)
• 10 cylindres en V à 71°
• Cylindrée: 2 997 cm3
• Régime moteur: 15 800 tours/min
• Puissance: 780 cv
• Poids: 121 kg
• Longueur: 623 mm
• Largeur: 542 mm
Supertec FB02 (2000)
• 10 cylindres en V à 71°
• Cylindrée: 2 998 cm3
• Régime moteur: 15 800 tours/min
• Puissance: 780 cv
• Poids: 117 kg
• Longueur: 623 mm
• Largeur: 542 mm
Ecuries ayant couru avec un moteur Supertec
• Williams : 1999
• Benetton : 1999 et 2000 (rebaptisé → Playlife)
• BAR: 1999
• Arrows : 2000

Advertisements

You must be logged in to post a comment.

%d bloggers like this: